Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre
  • Le blog de Pierre
  • : Du romain au grégorien, parcourez l'histoire des calendriers. Le brie de Meaux et la Confrérie. Varreddes mon village.
  • Contact

Visiteurs

Rechercher

Catégories

12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 15:44
Un certain… 9 février 1942

Il y a jusque 75 ans, le 9 février 1942, à bord du Normandie, battant pavillon américain et rebaptisé Lafayette, un ouvrier, occupé à découper au chalumeau les supports métalliques des lampadaires du Grand Salon des 1ères classes, met le feu à des gilets de sauvetage entreposés à proximité.

Craignant que l’incendie se propage à l’ensemble des installations portuaires, les pompiers et les bateaux-pompes déversent des tonnes d’eau qui ont pour effet de déséquilibrer le navire qui chavire.

L’épave est redressée quelques mois plus tard et remorquée en octobre 1943 vers un chantier de Brooklyn, mais sa reconstruction, estimée trop couteuse par la Navy américaine, est abandonnée. Condamné à la démolition, puis vendu à un ferrailleur de Nexark en octobre 1946.

Normandie… un navire de légende.

Surmontée de 3 cheminées de forme aérodynamique, dessinées par l’artiste Marin-Marie, la coque du Normandie d’une longueur de 313,75 m, soit 10 mètres de plus que la Tour Eiffel, est le fleuron de la marine française.

Construit à St Nazaire par la Compagnie générale transatlantique, est avec le Queen Mary un des paquebots les plus luxueux.

Surnommé d’abord ‘T6’, la Compagnie pense l’appeler ‘Le Paul Doumer’, le président assassiné quelques mois plus tôt. Mais ‘Doumer’ se prononce presque comme le mot anglais ‘damn’ qui signifie ‘maudit’. Finalement la Compagnie décide de lui donner le nom de ‘Normandie’.

Le 29 mai 1935 à 18h, l’imposante masse de 79.000 tonnes appareille pour son premier voyage (Le Havre – New York) et à la vitesse de plus de 29 nœuds.

Il décroche dès son voyage inaugural le Ruban Bleu dans les 2 sens, en quatre jours, deux heures et douze minutes. Un record que le Normandie et le Queen Mary, ne cesseront de se disputer jusqu’en 1938.

Le 29 août 1939 au matin, les passagers de sa 139ème traversée, qui après 4 jours de voyage, quittent le paquebot Normandie sur le quai 88 de la French Line du port de New-York, ignorent qu’ils viennent de vivre la dernière traversée du plus beau paquebot de la Générale Transatlantique.

Son retour était prévu le 30 au matin, mais la 2ème guerre mondiale étant déclarée, il est réquisitionné avec une partie de son équipage par Franklin Roosevelt, et emmené dans un chantier naval pour être réaménagé en navire de guerre…. On connaît la suite…

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre
commenter cet article

commentaires