Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2020 3 26 /02 /février /2020 17:57

27 février 1814 : Le boulet Russe

Pendant la campagne de France, le 27 février 1814 se déroule le premier combat de Meaux.

Alors que les troupes prussiennes avancent vers Paris par la Ferté-sous-Jouarre, l’armée russe, elle, avance par Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux vers Trilport.

N’ayant pas réussi à franchir la Marne à cet endroit, les Russes se portent donc le 27 février 1814 au sud de Meaux et prennent position sur les hauteurs de Cornillon.

L’entrée de la ville (pont de Cornillon) donne lieu à une résistance acharnée au cours de laquelle se distingue, un enfant de Meaux, vétéran de l’armée d’Espagne, Charles-Aimé Lupette.

Les Russes installent alors leur artillerie sur une éminence qui était occupée par un moulin à vent et de cette position bombardent le quartier du marché.

Les boulets russes pleuvent sur la ville.

L’un deux sont encore visible aujourd’hui, fixé dans le mur d’une maison de la place du marché.

 

La Campagne de France

La Campagne de France est la fin de la guerre liée à la Sixième Coalition (fin décembre 1813 à avril 1814).

 

Les forces anglaises, portugaises et espagnoles (composées de 70 000 soldats environ) ont déjà franchi la frontière par le Sud à l’automne 1813.

Trois armées coalisées envahissent le territoire français par le Nord 

L’armée de Bohême, conduite par le prince Schwarzenberg, la plus prestigieuse et la plus nombreuse avec 200 000 hommes.

La seconde armée dite de Silésie Dirigée par le maréchal Blücher compte 96 000 combattants.
La troisième armée, dite armée du Nord, dirigée par Bernadotte, (devenu prince héritier de Suède) compte plus de 180 000 hommes, mais seuls 40 000 franchiront la frontière.

 

Napoléon ne peut compter que sur 186 000 hommes, tout au plus 240 000 en incluant les régiments de la garde nationale et nombre de soldats français sont inexpérimentés et très jeunes : ce sont les Marie-Louise.

 

Environ 2,5 millions de soldats ont combattu au cours de ce conflit (incluant la campagne de Russie) et les pertes humaines s'élèvent à au moins 2 millions d'hommes (disparus, blessés, ou morts). 

On inclut dans ce décompte les batailles de Smolensk, la Moskova, Lützen, Dresde et celle de Leipzig.

 

Malgré plusieurs victoires et après l'entrée des troupes prussiennes et russes dans Paris, l'empereur abdique le 6 avril 1814 et part en exil à l'île d'Elbe.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires