Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mars 2020 7 29 /03 /mars /2020 09:24
Merci pour eux, Amandine

Eux, ils soignent

 

Tandis que nous chantons, certains soirs au balcon

Et que ceux qui comme moi, ne savent pas chanter

Essaient aussi parfois d’enchanter sans chanter

Pour que d’autres nous rejoignent…

 

Eux ils soignent

 

Et tandis qu’on dort même plus

Qu’on lit pour passer l’temps la Pest de Camus.

Tandis que nos enfants, coincés à la maison

Nous font prendre fermement la bonne résolution,

Qu’à la fin du printemps on fera sans façon

A tous les enseignants un bisou sur le front.

Parce que l’éducation par papa et maman

C’est une sacrée montagne

 

Eux ils soignent

 

Tandis que même passer dans les rues sans passants

Fait partie du passé.

Tandis qu’on n’a pas su, comment éviter ça

Ni comment s’en passer, qu’on n’a pas vu les signes.

 

Eux ils soignent

 

Et tandis qu’on se plaint des lacunes de Pékin

De la bourse en piqué, Des coop sans PQ, 

Des journées sans copains, Sans sortie en campagne, 

Sans soirée au champagne…

 

Eux ils soignent

 

Tandis que la nature prend enfin du bon temps

Un printemps dans le printemps, sans avions, sans voitures

Tandis qu’on se confine et qu’on se déconfit, quand la vieille voisine s’égosille  

Et confie qu’il y a des cons finis, qui ignorent les  consignes

 

Eux ils soignent

 

Ils soignent, ils suent

Ils soignent, ils souffrent

Subissent, supportent,

Mais sans cesse ils soignent.

 

Et grâce à eux au final

On gagne.

 

Source : RTS Culture. (Le Slam de Narcisse)

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
BRAVO A FAIRE SUIVRE YVETTE
Répondre