Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre
  • Le blog de Pierre
  • : Du romain au grégorien, parcourez l'histoire des calendriers. Le brie de Meaux et la Confrérie. Varreddes mon village.
  • Contact

Visiteurs

Rechercher

Catégories

23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 21:11

Le blason de la commune

ecusson

L’écusson de Varreddes

 Dans les années 80, le Conseil Municipal souhaite que Varreddes se dote d’un écusson. Un concours est lancé au niveau des administrés.

Parmi les nombreux dessins, c’est celui d’un jeune adolescent qui est retenu :

Sur fond or, rappelant les couleurs d’automne, un ‘V’ majuscule rouge, avec sur la branche de gauche une ‘rave’ rappelant que les ravetons cultivaient des raves. Sur la branche droite du ‘V’ une grappe de raisin, rappelant que Varreddes exploitait des vignes.

Au dessus, sous le nom de la commune écrit en demi-cercle, la croix de guerre 14-18, décernée à la commune en hommage aux souffrances subites par les villageois au cours des combats de la bataille de l’Ourcq en septembre 1914.

Quant à la vague bleue entrelacée dans les branches du ‘V’, elle rappelle que notre bourgade est enveloppée de part et d’autre par le canal de l’Ourcq, faisant un boucle de l’est à l’ouest et la rivière Marne fermant cette boucle au sud.

Un blason réussi.  

 commune

 

Origine de Raveton

 De temps immémorial, chaque village avait plus ou moins une culture privilégiée (Chambry pour la carotte), Varreddes pour les raves.

Les gaulois cultivaient déjà ce légume (le plus gros), pour leur nourriture et celle de leurs bêtes, ce n’était donc pas nouveau à Varreddes au XVe siècle, d’où la légende d’un brave laboureur de Varreddes qui aurait offert une énorme rave au bon roi Henri IV, qui traversait alors le village. Depuis les villageois sont devenus Raveton.

 Une autre légende, selon l’Abbé Dubois, raconte qu’au  temps d’Henri IV, Sully organisait une fois par an, sur les marches de la cathédrale de Meaux le concours du plus beau légume de la région de Meaux, avec pour premier prix un cheval.

Chaque village devait présenter un seul légume.

A l’occasion de l’un de ces concours, les habitants de Varreddes ne s’étant pas mis d’accord sur le plus beau des légumes à présenter,  plusieurs Varreddois présentèrent leurs propres légumes.

Sully très en colère leur déclara : rave, raveton partez !

‘Ben, v’là aut’chose ! Tertous on est Ravetons,

Allez pas nous faire endêver, tas de bacailleux !!!’

Et en plus, ils ont parlé à eux, les Ravetons…

Depuis la tradition perdure, les habitants de Varreddes sont des Ravetons, même si officiellement ce sont des Varreddois !

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans Varreddes
commenter cet article

commentaires

RAVETON Pierrette 27/11/2010 21:42



Mme Morlet et son professeur Dauzat ont déduit sans recherche que l'étymologie de Raveton devait être "rave". En fait, Les Raveton sont Normands, plus précisément autour d'Argentan,
vraisemblablement d'origine saxonne. La plus ancienne trace est de 1168, voire 1134, à l'occasion d'une donation à une abbaye normande. 


Raveton est composé de 2 termes, le 1er "rave" issu de hraefn qui en vieux norrois (danois) veut dire corbeau, en lien avec la religion des vikings, le second terme "ton" qui veut dire ferme,
maison, en bref le lieu de vie du corbeau.


Les documents prouvent leur existence en Normandie, comme dit plus haut, au XIIème siècle, époque à laquelle l'usage d'un patronyme a été étendu, mais d'après mes analyses, il est fort probable
que les Raveton soient venus en Normandie beaucoup plus tôt. Non pas avec les vikings au IXème siècle, mais vraisemblablement au cours d'incursions anglo-saxonnes. Pourrait en témoigner le
ruisseau le Raveton qui cerne le camp néolithique à Mérri dans l'Orne où les Raveton ont été fieffés pendant des siècles. Subsistent toujours le château de Raveton à Montabard, ainsi que le
manoir de Raveton à Saint Nicolas de Sommaire.


D'ailleurs les Raveton portent "d'azur à une fasce d'argent surmontée d'un léopard d'or" typiquement normand, qui date des Croisades. 


Nous le savons, les légendes ont la vie dure mais souvent ne reposent sur rien.


Bien à vous et aux Varreddois, est-ce ainsi qu'on vous appellent ?


 


P. RAVETON