Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre
  • Le blog de Pierre
  • : Du romain au grégorien, parcourez l'histoire des calendriers. Le brie de Meaux et la Confrérie. Varreddes mon village.
  • Contact

Visiteurs

Rechercher

Catégories

3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 17:53
  • rousillonLe commencement de l’année en France

 

Aux VIème et VIIème siècle de notre ère, plusieurs provinces de France commençaient l'année au 1er mars.

 Au temps de Charlemagne, l'année commençait à Noël ; cet usage subsistait encore dans une charte de Soissons, au XIIème siècle.

En d'autres lieux, l'année changeait au 25 mars, jour de l'Annonciation; le concile de Reims, en l'an 1235, donne cette date comme "l'usage de France".

A cette époque on s'échangeait des cadeaux  de nouvel an début avril et les plaisanteries  que nous nommons "poisson d'avril" commémorent sans doute cet usage, lorsque le début d'année fut reporté au 1er janvier, on offrit donc au début d'avril des faux cadeaux de nouvel an.      

Suprême incommodité, bien que la fête de Pâques soit mobile et oscille entre le 22 mars et 25 avril, le début d'année se plaçait à Pâques sous les Capétiens

 

Cet usage était presque général aux XIIème et XIIIème siècles et se rencontre encore au XVIème siècle dans certaines provinces.

L'année variant en longueur continuellement, de fâcheuses confusions pouvaient se produire, c'est ainsi que l'an 1347, commencé à Pâques le 1er avril, se termina aux Pâques suivantes le 20 avril.

L'année 1347 eut ainsi 2 mois d'avril presque complet!

 

  • Le 1er janvier

 

En France, le début de l’année légale était le jour de Pâques. Or, Pâques est une fête mobile oscillant entre le 22 mars et le 25 avril. Cette singulière coutume de prendre une fête mobile comme point de départ de datation amenait à avoir des années qui varaient entre 330 et 400 jours ! Certaines années avaient 2 printemps : l’un en début d’année, l’autre à la fin.

Ainsi lorsqu’un chroniqueur du temps de Jeanne d’Arc parle de 2 événements survenus, par exemple l’un en février et l’autre en mai 1428, le second au lieu d’être postérieur au 1er, lui est antérieur, puisque le 1er jour de l’année 1428 a été le 4 avril, le dernier jour de cette année 1428 étant le 26 mars, veille du jour de Pâques suivant.

Février venait alors après mai dans le même millésime (facile, non ?)

Au fil du temps, le 1er avril s’imposa comme 1er jour de l’année.

 

Et c’est seulement en décembre 1564, pendant un séjour qu’il fit au château de Roussillon, en Dauphiné, que Charles IX signa une ordonnance qui fixa au 1er janvier le début de l’année légale.

Date importante s’il en est puisque jusqu’à ce jour, l’Eglise et la société civile débutait l’année à deux dates différentes !

Le temps des cadeaux fut ainsi ramené 3 mois en arrière : il quitta avril pour janvier.

 

En résumé, en France nous avons changé huit fois de style pour fixer le début l’année :

 

  1. 1er mars : issus de la tradtion romaine ancienne
  2. 1er janvier : pour suivre la traditionRomaine depuis le règne de Numa Pompilius (715- 672 av J.C.)
  3. 25 décembre : en relation avec la de naissance du Christ, fixée en 337 par le pape Jules 1er
  4. 25 mars : date retenue pour l’Incarnation du Christ
  5. 25 mars : idem que précédemment mais avec un an de retard
  6. Pâque : utilisé par la chancellerie royale et les juridictions royales à partir du VIèmesiècle. Lors de l’abandon de cette date, on pense que naquirent les plaisanteries célébrant le 1er avril.
  7. Pâques : idem que précédemment mais avec un an de retard
  8. 1er janvier : mais avec un an de retard.

 

L'Eglise répugna longtemps à choisir pour origine de l'année le 1er janvier qui porte le nom de Janus, divinité païenne.

Pour mettre fin aux ambiguïtés, un édit de Charles IX, signé le 9 août 1564, mais ayant  pris effet 3 ans plus tard en 1567, (soit peu de temps avant la réforme grégorienne), rendit obligatoire la date du 1er janvier, comme 1er de l’an. Ainsi l’année 1564 ne dura que neuf mois…

 

Le 1er janvier en France : 1563, 64 ou 1565 ?

Paris, janvier 1563 ; reg. Au parlement de Dijon, le 30 mars suivant, à celui de Bretagne le 8 mai 1564, et au parlement de Paris le 22 décembre de la même année

 

L’édit est daté de janvier 1563. Comme janvier est antérieur à Pâques, que l’édit est daté selon l’ancien style, ce janvier 1563 correspond bien à janvier 1564 selon le nouveau style.

Curieusement, l’édit ordonne que le nouveau style soit appliqué à compter de ce mois de janvier 1563 (ancien style) et devienne donc rétroactivement janvier 1564 (nouveau style).  Difficile à réaliser, il semble bien que l’édit n’ait vraiment été appliqué qu’à compter du 1er janvier suivant, soit le 1er janvier 1565 (nouveau style).   

Vous suivez toujours ? [Bravo.…] heureusement qu’aujourd'hui le 1er janvier est  unanime chez les grandes nations… Ouf !!

 

·         Les mois

 

Jusqu'à l’Edit du Roussillon la France est fidèle au calendrier julien, l’année débutait le 1er mars.

Puis depuis la réforme… nous connaissons !!

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans Calendrier
commenter cet article

commentaires