Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre
  • Le blog de Pierre
  • : Du romain au grégorien, parcourez l'histoire des calendriers. Le brie de Meaux et la Confrérie. Varreddes mon village.
  • Contact

Visiteurs

Rechercher

Catégories

7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 20:59

Toulon.jpg

 Le 19 décembre 1793 (29 frimaire), le général Dugommier reprend Toulon aux royalistes qui s’étaient accordés avec les Anglais fin Août.

Une délibération prise le 8 janvier 1794 trahit l’enthousiasme des officiers municipaux et des notables Varreddois qui avaient fait assaut de libéralités – vin, argent – envers les volontaires de la dernière levée de Meaux.

« Cejourd’huy dix neuf nivose Lan seconde de la republique française une et indivisible, nous officiers municipaux et conseil General y reunie et le commité de surveillance y joint avonts arretté nous trois corps dapres linvitation faite aux volontaire de notre commune de la dernière Réquisition caserné a Meaux de venir se joindre avec nous pour faire la fête en mémoire de la prise de toulons nous nous soumettions afournir chacun quarente sols et chacun deux bouteilles de vin pour régaler les volontaires avec nous en notre maison commune ledit jour vingt nivose.

Faites et arreté le jour et an que dessu et on signé tous lesdits membres.

Gaillet – moreau officier – Jean adam – Jeanpiettre officier – chibon officier – Debœuf  agent nationnal de la commune – andry – antoine Sandrin – Estienne piettre – Jean Denis Leriche – Jean Dominique Le duc – Arnoul Le Duc notable – Mathieu grapin – pierre Le duc – françois leriche – Etienne Piettre – françois miot – Jean Philippe Mesnil – BartheLemy hebuterne – Collinet.

Pour une fois les trois corps sont d’accord, cela ne va pas durer…

En février 1794, un litige s’élève entre les deux assemblées constituées du comité de surveillance et du district et la municipalité Varreddoise.

L’occasion en est fournie par l’abstention de Nicolas Vincent Palteau dont on connait la dramatique défense au domicile paternel (2 septembre 1793).

Le comité de surveillance du District remplit ses fonctions avec zèle. La lettre qui suit en donne la preuve.

 Extrait de la lettre du comité de surveillance a la municipalité du 1er Vantose (an II) (19 février 1794).

Cejourd hui Premier vantose an seconde de la republique française une et indivisible. Les membres composant le comité de surveillance Assemblées aux lieux ordinaire de leurs séance, Plusieurs membres se sont plaint que nicolas Vincent Plateau dans la liste des citoyens en état de porter les armes, Sur quoy ayant déliberé il a été arretté a la pluralité quil seroit écrit à la municipalité pour quil soit tenu de rendre compte des motifs quil lont empeché dinscrire ledit Plateau sur la liste des citoyens en état de porter les armes sous huitaine et par écrit faite et arreté le jour et an que dessu – Signé : Piettre Greffier.

Mais les municipaux de Varreddes jugent que l’inquisition du district va trop loin. Il faut croire que le ton de la lettre que vous venez de lire les ait vexés pour qu’ils répondent aussi vertement qu’on va le voir…

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans Varreddes
commenter cet article

commentaires