Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre
  • Le blog de Pierre
  • : Du romain au grégorien, parcourez l'histoire des calendriers. Le brie de Meaux et la Confrérie. Varreddes mon village.
  • Contact

Visiteurs

Rechercher

Catégories

16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 14:36

Vendredi 11 février, la Cathédrale St Etienne de Meaux paraissait  bien petite pour accueillir tous les spectateurs, ce qui a réjoui l’évêque de Meaux, car il est rare qu’elle soit aussi pleine pour les offices.

Spiritus Dei 1Accompagnés ce soir de quatre choristes (ils sont jusqu’à 80 parfois) et d’un musicien, ces chanteurs ont comme nom de scène « Les prêtres ».

J. Michel Bardet, curé de la cathédrale de Gap, Charles Troesch, châpelain de la Basilique de Notre Dame de Laus et Joseph Dinh Nguyen Nguyen, séminariste dans le diocèse, nous ont donné une soirée inoubliable.

Le Père Philippe, chanoine de la cathédrale accueilli les personnalités  présentes, J. François Copé, maire de Meaux, Olivier Morin, conseiller général, l’évêque de Meaux et Monseigneur Di Falco, a qui il laissa la parole.

Spiritus Dei 2

Jean Michel Di Falco retraça l’aventure de ‘Spiritus Dei’, évêque de Gap et d’Embrum , il avait deux projets en tête : l’un pastoral avec la construction d’une église à Notre Dame de Laus, l’autre caritatif pour équiper une école de 1700 élèves à Madagascar.

C’est lors d’une discussion avec son ami Didier Barbelivien, que l’idée de faire chanter des prêtres pour mener à bien ces deux projets prit forme.

Après cette présentation, « Les prêtres » , portant le col romain, ont fait vibrer les voûtes de la cathédrale, pendant que les jeux de lumières sur les colonnes illuminaient la beauté de l’édifice.

Spiritus Dei 4

Emporté dans un univers envoutant  ou se mêle les choristes, les cordes et la programmation musicale d’aujourd’hui, ce fut un régal d’entendre ses trois voix oscillant entre foie et émotion.

Faisant côtoyer la musique sacrée (l’Avé Maria, Minuit chrétien… ) et la musique profane avec la reprise  de ‘Quand on n’a que l’amour’ de Jacques Brel ou l’Hallelujah de Leonard Cohen, quel plaisir d’écouter ces voix porteuses d’amour, de générosité, d’espérance et de rassemblement des croyants et non-croyants. Spiritus Dei 3

Ces fidèles d’un jour étaient venu écouter un groupe de trois chanteurs pas tout à fait comme ceux que nous entendons habituellement.

Photographies aimablement données par 'Toutenphotos'

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans histoire
commenter cet article

commentaires