Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre
  • Le blog de Pierre
  • : Du romain au grégorien, parcourez l'histoire des calendriers. Le brie de Meaux et la Confrérie. Varreddes mon village.
  • Contact

Visiteurs

Rechercher

Catégories

1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 20:23

Les règles du calendrier

 Lorsqu'il il s'agit du temps, à toutes les époques, dans tous les pays, c'est toujours le jour qui s'impose, non seulement aux hommes, mais également à tous les êtres vivants, animaux et végétaux.

Lorsque les hommes ont voulu mesurer les longueurs par exemple, ils ont choisi librement et par convention leur unité (toise, mètre, yard...).

 Les anciens concevaient les ténèbres comme une vapeur sombre qui montait le soir de la terre. Ils ignoraient que la nuit est simple absence de lumière.

Ce n'est qu'au IVème siècle avant notre ère, en découvrant le mécanisme des éclipses, que les grecs ont compris la vraie nature des ténèbres et associé au mouvement apparent du Soleil la succession des jours et des nuits.

 Le mois :

Selon sa position relative par rapport à la Terre et au Soleil, la Lune nous apparaît sous des phases variées dont le cycle se répète tous les 29 jours et demi (mois lunaire, ou lunaison).

 La lune, avec la série de transformations qu'elle subit en une trentaine de jours, fut un compteur de jours idéal pour l'homme préhistorique qui compta le temps exclusivement en lunes.

Imaginez l'homme des cavernes donnant rendez-vous à sa petite amie :

Je reviens te voir dans deux lunes pleines !!!

 

 

La subdivision de notre calendrier que nous nommons ‘le mois', longue d'une trentaine de jours dérive visiblement de la lune, bien que, de nos jours, le mois n'accompagne plus les phases de la lune.

 Pour les anciens l'année était assez difficile à mesurer de manière précise, aucun phénomène frappant, comme les phases de la Lune, marquent avec netteté les étapes des cycles saisonniers.

 L'année :

Les peuples ayant choisi une année de 12 lunaisons : 6 mois de 29 jours et 6 mois de 30 jours, soit 354 jours, ont formé ainsi une année fictive, mais au bout de 3 ans il manque environ 33 jours.

Les noms des 12 mois ayant été fixés, on les voit vagabonder à vitesse ‘Grand V' à travers les saisons.

 Pour éviter ces conséquences, les peuples Chaldéens, Hébreux, Romains, ont ajouté tous les 3 ans un 13ème mois à leur calendrier.

Les Egyptiens vécurent très longtemps avec une année de 360 jours, car vers l'an 436 avant notre ère, ils améliorèrent la valeur de leur année en lui ajoutant 5 jours, les épagomènes (c'est-à-dire ajoutés).

Malgré cette retouche l'harmonisation reste toujours imparfaite.

 L'année comportant 365 jours ¼ environ, et en adoptant la valeur entière de 365 j il manque 1 jour en 4 ans. Si l'on n'y porte pas remède, l'accumulation séculaire des jours manquants fait dériver l'année des saisons.  Au fil de ce calendrier imparfait, l'équinoxe de printemps. quitte mars pour avril, puis tombe en mai, etc..

 Les difficultés surgissent lorsque l'on veut accorder ensemble :

  • l'année et le mois lunaire', ou
  • l'année et le jour' ou
  • le jour et le mois',

Mais cela devient inextricable lorsque l'on prétend harmoniser les 3 éléments à la fois.

Les solutions au problème du calendrier  sont donc de 2 sortes :

  • Ou l'on néglige à peu près complètement le soleil,
  • Ou complètement la lune.

 Avec tous ces éléments on peut en conclure que nous aurons différents types calendriers.

Si je vous dis : 3 types....

Repost 0
Published by Pierre - dans Calendrier
commenter cet article
19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 22:01

Le calendrier

Dans le langage quotidien, le mot calendrier désigne un tableau des jours d'une année, avec l'indication des semaines, des mois et des saisons, s'y ajoutent des renseignements accessoires tels que fêtes à souhaiter, anniversaires historiques, également des informations astronomiques, phases de la lune, longueur et variation des jours, heures du lever et coucher du soleil, éclipses de soleil, de lune etc...

 Calendrier a sa source dans le nom de "calendes", qui désignait le 1er jour du mois chez les Romains (le calendrier grec ne comportait pas de calendes, d'ou l'expression renvoyer aux calendes grecques: repousser indéfiniment).

 Le mot français dérivé fut d'abord calendier, que l'on trouve encore en Provence. Le "r" s'est intercalé par altération ultérieure.

 

Calendrier ou Almanach ?

Dans son premier sens, almanach est l'équivalent de calendrier, "Almanach" mot fort ancien provenant du Proche Orient. A l'article "al"  s'associe la racine "manach" venant de l'hébreu : compter

On pense que "man" est le nom oriental de la lune.

 En effet tous les calendriers primitifs étaient rattachés au mouvement de la lune.

Certains almanachs ont eu un succès prodigieux, sans parler de ceux de Rabelais ou de Nostradamus.

Le célèbre almanach de Liège a connu pendant des siècles une faveur populaire  grâce à ses prophéties.

 Au VXIIIème siècle l'Académie de Berlin tirait son principal revenu dans la vente de son almanach où figuraient des prédictions faites au hasard ?

Honteuse de ce profit dû à la crédulité humaine, cette savante société décida de supprimer ces vaticinations et les remplaça par des renseignements clairs, précis sur des objets qui lui semblaient devoir intéresser le public.

Les revenus de l'Académie furent tellement affaiblis, que l'on revint sans tarder aux anciennes fantaisies, et de nouveau on vendit des prédictions que les auteurs eux-mêmes ne croyaient pas.

Repost 0
Published by Pierre - dans Calendrier
commenter cet article
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 20:45
Comme dans la comédie de Molière, le Bourgeois gentilhomme, Mr Jourdain, voulait que son maître de philosophie "lui apprît l'almanach"; [pour savoir quand il y a de la lune, et quand il y en a pas].... 

 Le calendrier est fort attachant,  il touche à l'histoire des sciences, à l'histoire des peuples, et des religions.
 Fondé depuis plus de 2000 ans ou peu s'en faut, il enserre la vie moderne dans un réseau assez bizarre et compliqué de conventions, de règles sans nécessité  qui traduisent parfois les superstitions ou les connaissances imparfaites de nos Anciens.

 Les religions et particulièrement la religion chrétienne ont joué un grand rôle dans l'évolution du calendrier, j'y reviendrai plus tard.
 Notre calendrier a ses incommodités, et ses défauts,  mais comme les vieux meubles de famille auxquels nous tenons, notre système de mesure des temps nous paraît tolérable car nous y sommes habitués depuis notre enfance.

Dans le langage quotidien, le mot calendrier désigne un tableau des jours d'une année, avec l'indication des semaines, des mois et des saisons  s'y ajoutent des renseignements accessoires tels que fêtes à souhaiter, anniversaires historiques, également des informations astronomiques, phases de la lune, longueur et variation des jours, heures du lever et coucher du soleil, éclipses de soleil, de lune etc...

 Elaboré par les hommes, le calendrier est un système pour recenser les jours, c'est-à-dire  mesurer les temps longs, et dans le choix des unités dans ce cas, l'homme n'est pas libre ; c'est le ciel qui le lui impose.
Nos ancêtres admettaient d'emblée que les astres avaient été créés pour ces fins précises: les éclairer et rythmer leur existence terrestre.

  Deux versets de l'Ancien Testament traduisent bien cette opinion:

(Genèse, I,14), Dieu dit " Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue des cieux pour séparer le jour de la nuit, ils serviront de signes pour marquer les saisons, les jours et les années; "

dans le Psaume, (CIV, 19)," l'Eternel a fait la lune pour marquer les temps, ainsi que le soleil, qui connaît l'heure de son déclin..."


  Dieu créant les étoiles (Miniature. Italie, XVe) 

Ces passages suffisent à établir que les hommes ont eu conscience de recevoir impérieusement du ciel les données du problème, ne furent laissées à leur libre choix que les façons d'associer entre eux ces éléments, hélas très discordants...
Le calendrier est donc un lien puissant, qu'il ne faut pas sous-estimer, il unit le présent au passé et l'expérience montre d'ailleurs qu'on ne saurait modifier un calendrier à la légère, les meilleures réformes se sont toujours heurtées à de violentes résistances.
Mais  faisons un peu de technique sur les différents types de calendriers....

Repost 0
Published by Pierre - dans Calendrier
commenter cet article