Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre
  • Le blog de Pierre
  • : Du romain au grégorien, parcourez l'histoire des calendriers. Le brie de Meaux et la Confrérie. Varreddes mon village.
  • Contact

Visiteurs

Rechercher

Catégories

7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 20:53

En ce dimanche 4 juillet, le soleil était au rendez-vous pour notre 19ème chapitre solennel.

Comme à l’accoutumée, la journée commença par la Grand messe des Confréries avec offrande en la Basilique Cathédrale Saint Etienne de Meaux.

     01

  Arrivée de Ste Fare 

 C’est toujours avec une certaine émotion que nous portons Ste Fare au pied de l’autel et qu’au moment de l’offrande, chaque Confrérie fait don de ce qu’elle représente. 

    

02

   Les offrandes des Confréries

   Après cette cérémonie, le défilé dans les rues du quartier,  permit aux nombreux spectateurs d’apprécier les tenues des huit confréries qui s’étaient jointes à nous.

    

03

   Déflié des Confréries

De retour sur le parvis de la Cathédrale, le Grand Officier Ordonnateur, au nom et par mandement  du Grand  Maître de  notre Confrérie, ouvre officiellement ce 19ème Chapitre, pour célébrer un fromage presque deux fois millénaire : le Brie de Meaux, où s’y sont joints céans moult Confréries :

               Confrérie des Chevaliers de la Coquille St Jacques de la Baie de St. Brieuc,

               Confrérie de St Romain en Bordelais et Pays Libournais,

               Confrérie de la Féronne Haut de Rosny-sous-Bois,

                   Confrérie des Côteaux Briards de Coulommiers,

                   Confrérie des Gouste Cidre d’Ile de France,

                   Confrérie du Clos des Collines de Gagny,

                   Confrérie des Chevaliers du Brie de Melun,

                    Confrérie des Chevaliers du cep Henri IV.

 Après l’appel des messires de la Confrérie,  

 

04 

 l’appel des messires de la Confrérie

Cinq confrères parmi les confréries présentes  furent intronisés Chevalier de la Confrérie du Brie de Meaux.

 

05       06

Puis quatre autres amateurs de notre fromage sont faits Chevalier. 

 Ce fut ensuite le tour de trois personnalités du département d’être intronisées Chevalier.

 

07

Monsieur J.Jacques Poirel Commandant des pompiers; Madame Martine Florençon, maire d'Iverny et Madame Marie Richard, maire de la Ferté sous Jouarre.

Et pour terminer cette cérémonie, Monsieur le Préfet de Seine et Marne fut fait Grand Officier de la confrérie.

 

08

  Monsieur le Préfet Jean-Michel Drevet 

Après les intronisations, c’est le moment tant attendu des bonnes gens de Meaux : La dégustation publique de brie de Meaux et de Givry (avec modération comme il se doit !!)

 La dégustation publique terminée, l’ensemble des Confréries s'est retrouvé pour le déjeuner de gala à la Chapelle Marquelet de La Noue, où, dans  une ambiance amicale chacun a pu apprécier le menu proposé.

 

11

 

Ambiance festive, dommage que…  (à suivre !)

 

 

 

 

Repost 0
Published by Pierre - dans Le Brie de Meaux
commenter cet article
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 20:17

Harel.jpg

Malgré beaucoup d’efforts déployés par les producteurs du camembert pour faire reconnaitre le nom, ils ne purent obtenir la reconnaissance officielle qu’ils sollicitaient.

 Les jugements de Loches (19 juillet 1924) et celui d’Orléans (20 janvier 1926), confirment que la dénomination ‘Camembert’ est un terme générique tombé dans le domaine public.

Il fallu attendre le décret du 31 août 1983, accordant l’A.O.C. pour que le Camembert , retrouve ses lettres de noblesse, sous le nom de 'Camembert de Normandie'.

 

Selon le cahier des charges annexé au décret du 18 septembre 2008, le camembert de Normandie est un fromage au lait cru, à pâte molle, légèrement salé, renfermant au minimum 45 grammes de matières grasses pour 100 grammes de fromage après complète dessiccation et dont le poids total de matière sèche est supérieur ou égal à 115 grammes par fromage.

 

Caractéristique : La forme de cylindre plat d’un diamètre de 10,5 à 11 cm et d’un poids net indiqué à l’emballage au moins minimum de 250 grammes.

La croute dite ‘fleurie, de couleur blanche à moisissures superficielles constitue un feutrage blanc pouvant laisser apparaître des taches rouges.

La pâte de couleur ivoire à jaune clair, affinée à cœur, est lisse et souple.

La saveur légèrement salée, d’abord lactée et douce puis plus franche et fruitée avec davantage d’affinage.

 

Déguster votre camembert de Normandie selon votre goût, en fonction de la date limite de consommation :

- Demi affiné, 25 jours avant la date indiquée, seul le dessous de la croûte est crémeux. Le goût est doux.

- ¾ affiné, à partir de 18 jours avant la date, le goût s’affirme, la partie crémeuse est de plus en plus importante, seul le milieu du fromage garde une texture ferme.

- Affiné, moins de 12 jours avant la date, votre camembert est totalement crémeux, le goût… parfaitement affirmé !

Mais n’oubliez jamais : seul le fromage ‘Camembert de Normandie’ est d’Appellation d’Origine Contrôlée’ (A.O.C)  aujourd’hui A.O.P ‘Appellation d’Origine Protégée’.

Les fromages portant la mention ‘Camembert fabriqué en Normandie’ ne sont JAMAIS  A.O.C.

 

½ affiné, ¾ ou affiné, dans tous les cas, sortez votre camembert à température ambiante une heure avant la dégustation pour qu’il développe tous ses arômes…

 

Pour la petite histoire, la coopérative d’Isigny et le groupe Lactalis ont renoncé en 2007 à leur A.O.C., suite au refus de l’INAO de modifier le cahier des charges pour permettre l’utilisation de lait thermisé (lait chauffé entre 57° et 68° pendant 15 secondes).

Ces groupes alimentaires continuent de réclamer ce changement au nom de la sécurité alimentaire et afin (surtout) de réduire les coûts de fabrication.

Fin 2008, l’association de défense et de gestion du camembert de Normandie a voté à plus de 55% en faveur du maintien du lait cru obligé pour la fabrication du camembert A.O.C.

Elle déboute ainsi définitivement (espérons-le) les groupes industriels de leur demande d’assouplissement du cahier des charges de l’A.O.C.

Repost 0
Published by Pierre - dans Le Brie de Meaux
commenter cet article
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 20:17

camembert.jpg

 

On attribut l’invention du camembert à Marie Harel, née Marie-Christine Fontaine, le 28 avril 1761, à Crouttes, (la maternité de Camembert). Elle se marie en 1785, avec Jacques Harel et s’installe à Roiville, où fermière, elle fabrique du fromage comme tous les habitants de la région à cette époque.
Ce fromage de Normandie ne s’appelle pas encore ‘Camembert’, mais était déjà fort connu et réputé. Charles Estienne, écrivain, parle du fromage de Normandie en… 1554. Thomas Corneille, le frère de Pierre, parle des ‘fromages de Camembert’ en 1708, dans son traité de géographie : « il se tient  à Vimotiers tous les lundis, un gros marché où l’on apporte les excellents fromages du païs de Camembert ».
1789, c’est la Révolution, tous les prêtres catholiques en France doivent jurer fidélité à la nouvelle République. Ceux qui refusent sont exécutés ou exilés. Quelques-uns choisissent  de se cacher à la campagne en attendant des jours meilleurs. C’est ainsi que de juillet 1796 à février 1797, le moine bénédictin Charles-Jean Bonvoust, originaire d’Alençon, est caché par la fermière augeronne. Aurait-il donné le secret du fromage de son monastère ? Cette question est restée sans réponse, d’autant plus que les archives ne mentionnent nulle part son appartenance à une communauté religieuse fromagère.
Ce prêtre fut arrêté le 19 septembre 1797 à Croisille, près de Camembert et le procès-verbal de son interrogatoire au tribunal d’Alençon ne fait pas état d’un quelconque séjour à … Camembert !
St-Christophe-copie-1.JPGUn autre prêtre réfractaire, un briard celui-là, l’abbé Jean-Antoine Gobert, curé de St Christophe à Meaux, quitte la France pour rejoindre son évêque en exil, à Fribourg en Suisse, et non comme le dit la légende, pour gagner l’Angleterre via Camembert.

             indication.JPG

  Vestige du portail der l'église St Christophe, rue du Grand Cerf à Meaux, avec sa plaque commémorative.

 

 Alors comment cette femme a-t-elle eu ce ‘secret’ ? Il se pourrait que cette jolie légende du prêtre briard est été inspirée par les descendants de Marie Harel qui souhaitaient ainsi lui rendre hommage, et par la même occasion valoriser une production dont ils étaient les seuls à détenir le ‘secret’ de fabrication. Toujours est-il que Madame Harel, a bien fabriqué un fromage à qui elle donna le nom de ‘Camembert’, nom de son village natal.
Ce fromage de Normandie, sans protection sur sa fabrication, est bientôt imité dans la France entière et même hors de nos frontières, sous le nom précisément de Camembert.
Les notables normands s’inquiètent de voir se dénaturer ce bon fromage et le 31 juillet 1909, ils constituent le Syndicat des Fabricants du Véritable Camembert de Normandie, qui précise le canon régissant la fabrication de ce précieux fromage. « Est Camembert Normand, un fromage à pâte molle, à égouttage spontané, ni cuit, ni pressé, ni malaxé, à caillé non divisé, légèrement salé, à moisissures superficielles, de forme ronde de 10 à 11 cm, renfermant au moins 40 g de matière grasse pour 100 grammes, provenant de lait pur de Normandie.
En 1890, l’ingénieur Richel, propose l’utilisation d’une petite boite en bois de peuplier, solution peu couteuse et très efficace qui permet au camembert de partir à la conquête du monde.
Alors le camembert, fils du Brie où pas ?
Peut importe les légendes, elles agrémentent la discussion lors de la dégustation de ce bon fromage qu’est le camembert le Normandie, le vrai, celui au lait cru de Normandie et non le camembert fabriqué en Normandie, qui n’a que le nom de camembert.
Vous l’aurez compris, mangeons moins, mais mangeons mieux et bon, c’est meilleur pour la santé et pour nos papilles… (a suivre)

Repost 0
Published by Pierre - dans Le Brie de Meaux
commenter cet article
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 20:06

Samedi 5 juin, sous la houlette d’Yvon Vogël, président du rugby de Meaux, fut organisé un match de gala au stade Tauziet, avec les anciens internationaux de rugby.

 Rugby 10

Le mot d'accueil du Président  Yvon Vogël

 

Parmi les anciens, Christophe Dominici (65 sélections) ; Gérard Martinez (aujourd’hui président de l’association des anciens internationaux) ; Karl Jamik, J.F Gourdon et l’enfant du pays Michel Droitecourt, l’arrière aux 17 sélections nationales.

La troisième mi-temps se joua au restaurant ‘Le Briçonnet’ où Christian Allard, maire adjoint délégué au sport, à la santé, à la prévention et à l’action humanitaire remis à Michel Droitecourt la médaille de la Ville de Meaux.

Rugby 02

 Dr Christian Allard ave Michel Droitecourt et la médaille de la Ville de Meaux

 

Rugby 04 

 2ème médaille pour Michel, celle de la FFR

Yvon Vogël avait prévu une surprise et ce fut la surprise pour ces anciens internationaux au moment où la Confrérie du Brie de Meaux entra dans la salle pour leur remettre le diplôme d’Ambassadeur de notre célèbre fromage.

 Rugby 07

Les nouveaux Ambassadeurs du Brie de Meaux

Repost 0
Published by Pierre - dans Le Brie de Meaux
commenter cet article
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 20:28

dept77 

 

La Brie est traditionnellement subdivisée en deux entités géographiques:

La Haute-Brie, comprenant une partie du Pays meldois et du Multien (région de Meaux) ainsi que les régions de Coulommiers, Crécy, Jouy, Château-Thierry et Montmirail.

La Basse-Brie, comprenant le Provinois (région de Provins) ainsi que les régions de Sézanne, La Ferté-Gaucher, Montereau-Fault-Yonne et Jouy-le-Châtel.

 

Ainsi qu'en trois entités historiques :

La Brie française (capitale: Brie-Comte-Robert) qui appartenait autrefois au Gouvernement général d'Île-de-France. Ses principales villes sont Montereau, Dammartin, Villeneuve-Saint-Georges et Rosoy. Melun est située à la limite entre Brie française et Gâtinais.

La Brie champenoise (capitale: Meaux) qui appartenait autrefois au Gouvernement général de Champagne-et-Brie. Ses principales villes sont Meaux et Coulommiers.

La Brie pouilleuse — dite aussi crayeuse ou galleuse (capitale: Château-Thierry) qui appartenait également au Gouvernement général de Champagne-et-Brie.

 

On distingue parfois ainsi neuf « pays »  briards, d’où la diversité de ses fromages :

La Brie française (autour de Brie-Comte-Robert)                

La Brie boisée (autour de Tournan-en-Brie)

La Brie humide ou de Melun (à l'est de Melun)

La Brie centrale (autour de Mormant)

La Brie champenoise ou provinoise (autour de Provins et d'Épernay)

La Brie laitière (autour de Coulommiers)

La Brie des étangs (à l'ouest d'Épernay)

La Brie d'Esternay (autour d'Esternay)

Le Montois (autour de Donnemarie-Dontilly)

 

Ces neuf ‘pays’ vont donner six fromages différents composant ainsi la belle famille des bries.

Repost 0
Published by Pierre - dans Le Brie de Meaux
commenter cet article
27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 20:38

Le 6 avril 2009, Michel Houel, sénateur-maire de Crécy-la-Chapelle, avec le conseil Municipal entérine le principe d’un jumelage avec la ville de Pielenhofen en Bavière (Allemagne).

Jumelage

  Le Blason des villes

  Crecy-autorités

Les autorités: de gauche à droite (en costume) Bernd BREMICKER, président du comité de jumelage de Pielenhofen; (en Bavarois) Reinhold FERSTL, bourgmestre de Pielenhofen; (en veste) Michel HOUEL, sénateur-maire de Crécy; (en costume clair) Michel LETISSIER; maire adjoint.

 

 A l’occasion de la signature de la charte de jumelage, ce samedi 22 mai 2010, la Confrérie intronisa cinq nouveaux Chevaliers:

Michel Letissier et Bernd Bremicker, Reinhold Ferstl, Ulrike Boissat conseillère municipale de Pielenhofen et Sylvie Galindo, Bibliothécaire de Crécy.

 

Crecy-Chapitre

Ouverture du Chapitre exceptionnel

 

Crecy éloges 1    

Lecture des éloges de Sylvie (robe bleue);

Ulrike (robe rouge); Michel (pantalon clair)

   

Crecy éloges 2

  Lecture des éloges de Bernd et Reinhold

 

Crecy lichette

 Dégustation de la 'lichette' de Brie...

Crecy -givry

et du Givry... avec modération!

Crecy- diplome

Les intronisés avec leurs médailles et diplomes

 

Pielenhofen est une jolie petite ville située au cœur de la Bavière de l’est, au bord de la Naab, rivière qui se jette dans le Danube.

 Un endroit rêvé pour faire du tourisme, visiter le cloître, admirer les jolies maisons.

 

En attendant de visiter Pielenhofen aux cours de vos prochaines vacances, je vous propose de découvrir Crécy-la-Chapelle, la ‘Petite Venise Briarde’, baignant dans les différents bras du Grand Morin.

- La présence de vie humaine remonte au Néolithique (des sépultures ont été retrouvées).

- Au Moyen Âge, la ville est bâtie sur la rive droite du Grand Morin, ce qui lui permet de  développer une économie riche et prospère (laines, draps, vins, etc..).

- En 1289, Gaucher V, cède au roi Philippe le Bel les « châteaux, ville et Chastelline de Crécy-en-Brie. Le domaine fait alors partie du domaine royal jusqu’en 1762.

- Louis XV, cède le domaine au comte d’Eu.

- La révolution passe à Crécy, et c’est le déclin économique.

- Au XIXe. Siècle, la ville retrouve un essor … Et  le 1er octobre 1972, Crécy-en-brie et la Chapelle sur Crécy, fusionnent pour de venir Crécy-la-Chapelle.   

A voir à Crécy :

- L’Eglise St Georges, reconstruite au XVIIIe. S, qui a conservé son clocher du XIIe. Au dessus du portail on peut lire l’inscription ‘temple de la raison’, preuve que l’église fut au culte catholique pendant la Révolution.

- Le Beffroi abritant la plus ancienne cloche du canton datée de 1624.

- La Collégiale Notre-Dame de l’Assomption dont la construction date de 1220.

- La Mairie, dans un bâtiment de la fin du XVIIIe, qui appartenait auparavant à des religieux.

- Le quai des tanneurs datant du Moyen-âge, où le dernier séchoir à peaux à disparu en …1979 !

- La Tour aux saints, datant des remparts du XIIe et XIIIe s., parfaitement restaurée, qui abrite aujourd’hui le musée de l’archéologie.

Mais Crécy, c’est la ‘Petite Venise de la Brie’ : promenez vous sur les bords du Grand Morin à travers presque toute la ville.

Crecy - tableau

Repost 0
Published by Pierre - dans Le Brie de Meaux
commenter cet article
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 16:49

 

 A l’occasion de la fête du pain qui s’est déroulée du 10 au 17 mai 2010, les Confréries du Brie de Meaux et de Melun, étaient présentes sous le chapiteau dressé sur le parvis de Notre-Dame. 

Cette année les invités d’honneur étaient les boulangers du pays Basque et du Béarn.

Fête du pain 

La première fête eut lieu en 1996. L’idée était de mettre à l’honneur 7 jours durant ce produit sain, naturel qui accompagne quotidiennement chacun de nos repas.

La fête du pain débute le lundi qui précède le 16 mai, jour de la St Honoré, patron des boulangers, pour se terminer le dimanche suivant.

 

Fête du pain 2 

De gauche à droite: Eric Lefebvre, MOF (Meilleur Ouvrier de France) fromager rue de Charenton à Paris, chevalier du Brie de Meaux.

Jacques Mabille, (CGAD) Confédération Générale de l’Alimentation en Détail ; trésorier du CERVIA .

Jean-Michel Besancenot, président de la Confrérie du Brie de Melun.

Madame Rabier gagnante  du concours des magasins crémiers.

Josy Mollet-Lidy, de Coulommiers, nouvelle conseillère régionale.

Daniel Troublé, Grand Chambellan de la Confrérie du Brie de Meaux.

Louis Saby, président de l’ambassade des confréries et membre de la Confrérie du Brie de Melun.

 

Fête du pain 1 

Au micro, Josy Mollet-Lidy, nouvelle membre du Conseil d’Administration du CERVIA, élue en même temps que Marie Richard qui prend la présidence.

 

 cervia

Le CERVIA : Centre Régional de Valorisation et d’Innovation Agriculture et Alimentaire – Paris Ile de France -

 

 

 

Objectifs globaux du CERVIA :

-          Conserver et développer un secteur agricole et agro-alimentaire de qualité.

-          Asseoir l’identité agricole et alimentaire de l’Ile de France ; créer une image d’Ile de France et rapprocher le consommateur de son terroir et de ses produits.

-          Soutenir l’innovation et la qualité.

-          Promouvoir les produits, les territoires et le savoir-faire francilien.

Repost 0
Published by Pierre - dans Le Brie de Meaux
commenter cet article
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 17:19

Mardi 10mai 2010, dans les salons d’honneur de l’hôtel de Ville de Meaux, eu lieu l’Assemblée Générale de la Confrérie du Brie du Brie de Meaux

Bureau 2010

  Bureau de gauche à droite : Charles, secrétaire;

Gérard, trésorier; Roger, Président;

Daniel, secrétaire adjoint ; Olivier, Vice Président.

 

Le Président, après avoir rendu hommage à notre confrère Georges - Grand Ecuyer tranchant-  disparu le 26 décembre 2009, fit le rapport moral, suivi du rapport d’activité 2009.

 

Ce fut une année particulièrement chargé, où la Confrérie ne ménagea pas ses efforts pour faire connaître et apprécier notre brie aux cours de nombreuses manifestations.

 

Certaines  animations furent communes avec la Confrérie du Brie de Melun, qui était représentée par Jean-Michel Besancenot, son Président et Louis Saby Président de l’Ambassade des Confréries.

 

2010 sera l’année des 30 ans des AOC des bries de Meaux et Melun.

 

Nous préparerons cette année en vue de 2011, l’anniversaire des 30 ans de la Confrérie.

Suite au rapport d’activité, le trésorier fit le rapport financier.

 

Cette première partie purement administrative c'est conclue par les votes d’approbations des différents rapports.

 

Deux postes étant vacants, (pour deux ans), Thierry et Williams furent  élus et c’est sous les applaudissements que nous avons accueilli nos deux nouveaux confrères.

 

Le bureau se prêta de bonne grâce aux questions diverses, l’assemblée se termina autour d’un buffet avec comme il se doit du brie de Meaux et du Givry consommé avec modération !!

 

 Assemblée 2010

Repost 0
Published by Pierre - dans Le Brie de Meaux
commenter cet article
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 21:18

 

Brie 

Hormis les bries au lait pasteurisé qui ont tous (ou presque) le  même goût, les bries au lait cru ont chacun leurs nuances gustatives différentes.

Cela est dû aux différents terroirs constituant la Brie,  aux procédés de fabrications différents, bref c’est comme le bon vin, il y a plusieurs Bries coté terroirs qui donnera plusieurs bries coté fromages.

 

La Brie couvre une superficie d'environ 5 000 km2, située dans la partie orientale du bassin parisien, approximativement entre les vallées de la Marne au Nord, de la Seine au Sud et la côte Est de l'Île-de-France.

D'un point de vue géographique, on distingue une Haute-Brie (autour de Meaux) et une Basse-Brie (autour de Provins).

Durant l'Antiquité, la Brie n'est encore qu'une vaste forêt nommée Brigensis saltus.

Les Meldes, basés à Meaux, semblent avoir été les premiers à pénétrer cette dense forêt par les rivières des deux Morins.

 

Le défrichement ne commence qu'à l'époque gallo-romaine.

La forêt briarde était toutefois traversée de routes dès l'époque gauloise et les Romains y construisent la Via Agrippa reliant Sens à Senlis en passant par Chateaubleau et Riobe.

 Sous les derniers carolingiens, la Brie eut des comtes particuliers, qui portèrent le plus souvent le titre de comtes de Meaux, du siège de leur seigneurie.

 

En 968, Herbert de Vermandois, comte de Meaux, devint comte de Troyes, et depuis ce moment la Brie suivit les destinées de la Champagne. Les comtes de Champagne prirent dès lors le titre de « Comtes palatins de Champagne et de Brie », qu'ils portèrent jusqu'au rattachement des deux provinces au domaine royal.

 

Jusqu'à la réorganisation territoriale de 1790 et la création des départements, la Brie fut écartelée entre :

Deux gouvernements généraux (Île de France et Champagne-et-Brie),

Trois généralités (Paris, Soissons et Châlons) et

Quatre diocèses (Meaux, Sens, Troyes et Soissons).

 

 

Repost 0
Published by Pierre - dans Le Brie de Meaux
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 08:06

 

Les Confreries

Placée sous le Haut Patronage de Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République, eu lieu du 2 au 5 mai 2010, la 8ème Conférence Mondiale Mérinos à la Bergerie Nationale de Rambouillet.

 

Lors du dîner de clôture, les Confréries du Brie de Melun et du Brie de Meaux ont procédé à 4 intronisations de personnalités.

    

Intronisés à la Confrérie du Brie de Meaux :

 

A. Sopena

Monsieur Alain SOPENA, Directeur de la Bergerie Nationale de Rambouillet

E. Coste

Monsieur Emmanuel COSTE, Président d'INTERBEV (Association nationale interprofessionnelle du bétail et des bovins)

 

Intro Meaux

Les nouveaux Chevaliers du Brie de Meaux

 

Intronisés à la Confrérie du Brie de Melun :

 

G. Keamy

Monsieur Glen KEAMY, Président du Mérinos international

 

G. Larcher

Monsieur Gérard LARCHER, Maire de Rambouillet, Président du Sénat.

 

Intro Melun

 Les nouveaux Ambassadeurs du Brie de Melun

 

Le pigeonnierLa bergerie fut créée par Louis XVI pour être une ferme modèle développant  l’innovation.

Elle a acquis sa renommée à travers le monde grâce à son troupeau exceptionnel de moutons Mérinos importé d’Espagne à la demande du roi en 1786.

Ce troupeau a eu au 19ème siècle, par l’exportation d’animaux reproducteurs, un rôle important dans l’amélioration des laines de nombreux pays d’Europe ou de l’hémisphère sud.

 

La bergerie nationale, aujourd’hui domaine d’Etat, et résidence présidentielle. Elle occupe 250 ha du domaine qui en compte 1.100. La Bergerie Nationale n’est pas qu’une grande ferme, c’est depuis 1994, un centre de ressources sur l’agriculture et le développement durable des territoires avec des missions de formation et d’accompagnement de projets.

 Le troupeau de Mérinos conservé en consanguinité contrôlée depuis son arrivée en 1786 est une curiosité scientifique. Il est le descendant direct et l’image des animaux reproducteurs envoyés à travers le monde pour créer de nouvelles races, le témoin de l’intérêt de la génétique et de la conservation de la biodiversité.

Repost 0
Published by Pierre - dans Le Brie de Meaux
commenter cet article