Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Pierre
  • Le blog de Pierre
  • : Du romain au grégorien, parcourez l'histoire des calendriers. Le brie de Meaux et la Confrérie. Varreddes mon village.
  • Contact

Visiteurs

Rechercher

Catégories

13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 20:48

le cacouyard

 

 C’est bientôt les vacances et la découverte des produits de terroirs.

Sur la route de Dijon à Pontarlier, dans le village de Levier (Doubs), tournez à gauche en direction de Septfontaine, vous y découvrirez un petit village de 290 âmes (en 2004).

Situé en bordure de l’ancienne route royale ‘Besançon-Ornans-Pontarlier’, dans ce village du Haut-Doubs campé à flanc de colline, on découvre une église romane du XVème siècle, entourée de son cimetière. Dédiée à St Nicolas elle possède un magnifique retable de 1743, œuvre d’Auguste Fauconnier.

Mais à Septontaine, il n’y a pas que l‘église avec son porche octogonal (voûte à huit voûtains et clé pendante), son vestibule, il y a des artisans fromagers : ‘Les Philippe’, qui fabriquent un fromage digne d’être connu : ‘Le Cacouyard’

‘Le Cacouyard’, vous avez dit ‘Le Cacouyard’ !!

Ce nom ‘Cacouyard’ est issu du Patois Franc-Comtois Cacouyer, qui voulait dire ‘Remuer, Mélanger, Brasser le Fromage’ et le nom Cacouyard désignait également celui qui Cacouyait.

Les Cacouyards d’aujourd’hui sont les artisans fromagers ‘Les Philippe’, faisant ainsi un petit clin d’œil à leur métier à leur histoire.

Délicieux fromage à pâte molle, fait uniquement au lait cru en provenance de vaches ‘Montbéliarde’ nourries exclusivement d’herbe et de fourrage (sans ensilage).

Cette petite tomme à croûte lavée est affinée pendant 3 semaines sur planche d’épicéa est frottée tous les 2 jours à l’eau salée sans colorant.

D’un diamètre d’environ de 12/13cm pour une épaisseur de 3/4cm pour un poids net de 300 grammes minimum, sa matière grasse est de 28% sur produit fini.

Doux et onctueux, il a un goût très prononcé de noix, et pour cause… Au moment de sa fabrication il est ajouté un arôme naturel de noix au lait ce qui lui donne un caractère et une originalité à déguster sans modération !!

Son parfum et sa douceur lui permet d’entrer joyeusement dans la cuisine (toasts, feuilletés ou gratins).

Après le divin Citeaux, ‘Le Cacouyard’ accompagné d’un ‘Jura’ blanc c’est royal… Et en patois Franc-Comtois : ‘Pour bien cacouyer, faut pas être un Beugnot’ !!

Le cacouyard1

Partager cet article

Repost 0
Published by Pierre - dans Régions
commenter cet article

commentaires